1934 - L'accord Ford-Mathis

accueil > histoire > moteur V8 > salon 1934

 

L'accord Ford-Mathis, signé le 27 septembre 1934 est annoncé officiellement le 8 octobre à l'occasion du salon de l'auto de Paris. Cet accord donne naissance au 1er novembre 1934 à la société Matford SA, détenue à 60 % par Ford-SAF, qui souhaite développer ses moyens de production en France. La nouvelle société prendra en location les usines Ford d'Asnières et Mathis de Strasbourg. Asnières poursuivra le montage des véhicules et Strasbourg, équipé d'une fonderie, fabriquera le moteur V8 notamment

Ford possède dès 1907 un importateur en France, Henri Depasse, qui installe à Bordeaux en 1909 un atelier de montage racheté en 1916 par Ford, fondant alors la Société des Automobiles Ford. Un premier modèle spécifique à la France (Ford T Bordelaise) est lancé en 1924 avant la construction en 1926 d'une usine d'assemblage de 18 000 m² pour voitures et camions légers à Asnières, près de Paris. La Société des Automobiles Ford devient Ford Société Anonyme Française (Ford SAF) en 1929.

A cette époque, le moteur, le pont arrière, les éléments de carrosserie et les roues sont importés, essentiellement d'Amérique (42% en valeur) et dans une moindre mesure d'Europe (17%) ; le châssis, le train avant, les phares, radiateur, équipement électrique, dynamo, pneus et finitions de carrosserie sont français (41%). Face au protectionnisme croissant des années 30, qui fait s'envoler les coûts, Maurice Dollfus, Directeur de Ford France, est convaincu qu'il faut aller plus loin. L'échec commercial de la petite Ford Y 5CV anglaise montée à Asnières incite également à entreprendre la fabrication de modèles spécifiques mieux adaptés au goût de la clientèle française.

Emile Mathis, Maurice Dollfus et Henry Ford

Le constructeur alsacien Mathis est le partenaire idéal pour cette stratégie. En grande difficulté financière, Mathis n'est plus en mesure d'effectuer les investissements nécessaires au développement de nouveaux modèles dans sa grande usine de Strasbourg et envisage alors l'arrêt prochain de sa production.

Matford SA dont l'objet est l'exploitation conjointe des deux fonds de commerce poursuit dans un premier temps la commercialisation des gammes Mathis et Ford avant d'entreprendre à Strasbourg, rééquipé par Ford, la production de la V8-48 puis de deux modèles  V8 spécifiques dérivés des Ford.


Filliale de la Ford Motor Company en France, par le biais de Ford SAF*, Matford diffusera également les autres produits du groupe Ford (Lincoln, Mercury, camions, tracteurs Fordson , ...).

* C'est Ford US qui prend le contôle de la nouvelle entité en rachetant à Ford UK, qui contrôlait jusqu'alors la France, ses parts dans Ford-SAF.

Un arrêté du 2 octobre 1935 vient simplifier l'immatriculation des voitures de marques étrangères construites ou montées en France ...

 
flamathysg.gif (2687 octets) Projet Mathis à moteur V8 Ford
        
MathisMatford.jpg (49963 octets)
          

L'usine Matford de Strasbourg

L'usine Ford d'Asnières

 

 

L'emplacement du bâtiment administratif de Strasbourg constuit dans les années 30 en 2005

200 avenue de Colmar - Strasbourg
Le bâtiment administratif des années 30 en 2005

L'entée et le bâtiment principal d'Asnières en 2005

225 quai Aulagnier - Asnières
L'entée et le bâtiment principal en 2005