Ma NZ | DKW NZ 350 | Liens | Mail | Plan du site

La NZ 350



La série NZ
Les NZ 250 et NZ 350, lancées en 1938 pour succéder aux SB 200 et SB 350, possèdent un cadre révolutionnaire pour l'époque en tôle emboutie soudée, la partie arrière démontable permet d'adapter une suspension. Les NZ devaient en fait initialement recevoir une suspension arrière mais le système retenu faisant déjà l'objet d'un brevet déposé par Benelli seules quelques unités furent produites ainsi équipées.

Les côtés du réservoir initialement chromés reçoivent lors de la fabrication en série une application d'aluminium poli.

La suspension arrière de la NZ 500               Démontage de la roue arrière

Mais les modèles civiles ne seront pas les plus courants. Il existe au catalogue dès 1938 une version "offroad" avec échappement relevé, protège-dynamo et roue arrière à démontage rapide puis en 1939 une version pour l'armée qui deviendra la NZ 350/1943 / NZ 350-1.

 

La NZ sous l'uniforme
L'armée allemande qui ne s'intéresse pas au début à son moteur 2 temps adopte finalement la NZ 350 sans grande modification par rapport au modèle civil. Robuste et fiable, la NZ va devenir la moto des unités de reconnaissance et agents de liaison de la Wehrmacht. Plus de 57.000 unités furent produites de 1938 à 1945. A titre de comparaison, la Wehrmacht fit produire 18.600 Zündapp KS 750W "l'éléphant vert" et 16.500 BMW R75 qui étaient des side-cars techniquement évolués.

Tandis que la production de la NZ 250 s'arrête dès 1941, après que 26.696 exemplaires aient été produits, en 1942, la transmission de la NZ 350 livrée à la Wehrmacht est renforcée et la démultiplication modifiée pour améliorer la conduite en convoi à vitesse lente.

En 1943, apparaît une version spécifiquement militaire, avec un phare avant plus petit, des garde-boues plus larges, un réservoir sans contacteur d'allumage, un filtre à air centrifuge, ... tandis que la couleur standard de l'armée devient beige. Enfin, en 1944 sur la NZ 350-1, le manque de matières premières entraîne l'adoption d'un nouveau bloc moteur en fonte.

SPÉCIFICATIONS
NZ 350 (NZ 250)

Moteur

Type de moteur deux temps monocylindre
Alésage/course 72 x 85 mm (68 x 68 mm)
Cylindrée 343 cm3 (245 cm3)
Taux de compression 5,9 : 1 (5,1:1)
Puissance maxi 11,5 CV à 4000 t /min (11,5 CV à 4000 t /min)
Refroidissement par air
Lubrification moteur par mélange à 4%
Carburation 1 carburateur AMAL M 76/426, BING AJ 2/24, GRAETZIN H 24/25

Système électrique

Dynamo 75 watts
Allumage par batterie
Bougie Bosch W 175 T 1

Transmission

Embrayage disques multiples fonctionnant dans l'huile
Nombre de vitesses 4
Sélection sélecteur au pied et levier manuel au réservoir
Rapports de boîte 20,7 / 10,7 / 6,7 / 4,8
Rapport moteur / boîte 2,17
Rapport boîte / roue 2,21

Cadre

Type de cadre poutre acier embouti
Suspension avant fourche à parallélogramme à ressort central
Suspension arrière /
Jantes 3 x 19
Pneus 3,25 / 3,50 x 19 (3,00 / 3,25 x 19)
Frein avant frein à tambour, Ø 180 mm (150 mm)
Frein arrière frein à tambour, Ø 180 mm (150 mm)

Dimensions et poids

Longueur x largeur x hauteur 2.110 x 770 x 925 mm
Empattement 1.135 mm
Garde au sol 125 mm
Rayon de braquage 4 m
Capacité du réservoir d'essence 14 l
Réserve 2,4 l
Poids en ordre de marche 171 kg (162 kg)
Charge totale maxi 310 kg
Consommation d'essence 3,5 l / 100 km (3,5 l / 100 km )
Autonomie env. 320 km
Vitesse maxi 105 km/h (95 km/h)

données constructeur


AU GUIDON

Manuel DKW D605-11 du 27 octobre 1941
Manuel DKW D605-11 du 27 octobre 1941

Les commandes sont situées comme sur une machine moderne ; sélecteur de vitesses au pied gauche, frein arrière au pied droit, accélérateur et frein avant à la main droite, embrayage à la main gauche ... A l'exception du levier de vitesse à main au côté droit du réservoir (18), du décompresseur à la main gauche (9), de la clé de contact (14) sur le réservoir à gauche ou du kick au pied gauche.

La sonorité, la vigueur et la consommation du moteur sont pareillement dignes de machines beaucoup plus récentes. Malgré son cadre embouti rigide, c'est la partie cycle avec sa fourche à parallélogramme, l'absence de suspension arrière et le poids de la machine qui rappellent l'âge de la NZ.


SCHÉMA ÉLECTRIQUE



LA TROUSSE A OUTILS

     Selon le manuel D605-12 de 1941, la trousse à outils d'origine comprenait un certain nombre d'outils précieux en campagne. La trousse à outils


IDENTIFICATION NZ 350

Année

N° moteur

Année

N° cadre *

38-39

840001 - 850000

1938

460001 - 472000

39-40

990001 - 999998

1939

472001 - 490000
499001 - 499996
540001 - 549000

1940

1200001 - 1200850

1940

549001 - 550000
580001 - 590000

40-41

1100601 - 1110000

1941

590001 - 597700

41-42

1125001 - 1130000

1942

597701 - 600000
600001 - 608500

42-..

1180001 - 1190000 ?

1943

609001 - 612000

* NZ 250 et NZ 350 confondus jusqu'au n°595199, NZ 350 exclusivement à partir du n°595200 en 1941.

Les numéros de série DKW ci-dessus donnent 45,242 moteurs 350 cm² fabriqués de 1938 à 1943 ?, soit 9999 en 1938-39, 9997 en 1939-40, 849 en 1940, 9399 en 1940-41, 4999 en 1941-42 et donc 9,999 ensuite.
Pour les cadres, ces chiffres donnent 56,188 jusqu'en 1941 (350 et 250 confondus) et 16,297 de 1941 à 1943 pour la seule 350 (après l'arrêt de la 250 en 1941). On peut en déduire le nombre de cadres destinés à la 350 avant 1941 à 28,945, soit un peu plus de 50 %, ce qui correspondrait approximativement aux 26,696 moteurs 250 cm² fabriqués de 1938 à 1941, toujours selon les numéros de série DKW.

Page suivante


Ma NZ | DKW NZ 350 | Liens | Mail | Plan du site