Quierzy > La 87e DIA sur l'Ailette > Le 287e RAL à Quierzy

LE GROUPE FFI DE QUIERZY

 

André Gossard (1901-1944)Le groupe de Quierzy s'organise fin 1943 autour d'André Gossard dit Hubert (1901-1944), dans la perspective des opérations militaires à venir. Il dépend du Lieutenant Adolphe Alavoine dit Joseph, de Béthancourt, Chef du Secteur B1/2 et du Capitaine Etienne Dromas dit René, Chef du Groupement B issu de l'O.C.M. (Organisation Civile et Militaire) pour la région de Laon.

 

Coll. M. Obled - Droits Réservés
Cette photo représente le groupe de Quierzy avec les derniers ralliés et les hommes de Brétigny. Elle a été prise le 2 septembre 1944 dans la soirée, vraisemblablement dans la cour de la ferme où le groupe était cantonné, à Béthancourt-en-Vaux, ou à proximité.

"Nous étions partis le matin de bonne heure", se souvient l'un d'entre eux, "accompagnés du groupe de Béthancourt pour "libérer" Chauny mais les Allemands ne nous avaient pas attendus et nous n'en avons pas rencontré un seul. Vers onze heures, nous avons vu arriver les premiers Américains ; ils venaient de Noyon et se dirigeaient vers Tergnier. Ils ont traversé toute l'agglomération [Ognes] sans tirer un seul coup de feu. C'est dans la soirée, au retour de l'expédition, que la photo a été prise".

Au premier rang en partant de la gauche : 1 René Borsetti, l'espèce de tambour marqué d'une croix est une mine anti-char anglaise qu'il avait transportée toute la journée. 2 un homme une grenade à la main, non identifié, sans doute de Brétigny. 3 Roger Devaux, chef du groupe depuis l'arrestation d'André Gossard. 4 Marcel Poyart. 5 Émile Varingot, fusil à la main. 6 Léon Laine, avec une casquette ; il devait être arrêté avec André Gossard, prévenu au dernier moment, il avait réussi à fuir. 7 Henri Pouillard, fusil à la main. 8 Henri Hardy. 9 Daniel Triard de Noyon, cousin de René Guerre ; il avait purgé plusieurs mois de prison pour avoir détenu une photo de De Gaulle.

Au deuxième rang en partant de la gauche : 10 un homme dont la tête est à moitié cachée, non identifié. 11 Robert Boitel ? bretelles en croix. 12 Henri Carbon ? 13 André Lardé. 14 Henri Poyart béret sur l'oreille. 15 Georges Raboeuf. 16 homme au présenté arme, 17 et 18 portant une mine, 19 et 21 tenant un fusil, 20 en arrière ; non identifiés. 22 Robert François. 23 René Guerre ? cigarette à la bouche. 24 Maurice Rachella, le plus jeune du groupe, manche de bêche sur l'épaule.

Manquent sur cette photo : R.Bourquencier, parti à Soissons porter un message du Capitaine Dromas au responsable américain, J.Hacquard, E.Liénard, M.Obled, J.Poma, J.Quiévreux.

L'essentiel de l'armement est issu des parachutages anglais ; pistolet-mitrailleurs Sten Mk II (au moins six nettement visibles), 4 ou 5 fusils (deux Enfield 4 Mk I au premier plan), mines anti-char, grenades, ... De nombreuses musettes complètent l'équipement. On notera enfin pour ces ultimes combats la présence des brassards.

Quierzy

Courrier